Symptômes

photo jeune femme qui lit

Fibrome : comprendre vos symptômes

Souvent, les fibromes ne présentent pas de symptômes et ne sont découverts que lors d’examens de routine7.

Mais pour environ une femme sur trois atteinte de fibromes, la vie au quotidien est perturbée par certains symptômes17.
Si vous souffrez d’un des symptômes suivants et que vous pensez avoir un fibrome, parlez-en à votre médecin.

Règles douloureuses

Les fibromes peuvent causer des règles abondantes (ménorragie) ou douloureuses4. Ils peuvent aussi être associés à des déformations ou une augmentation du volume de l’utérus9.

Règles abondantes

Les règles abondantes ne sont pas nécessairement la manifestation d’un problème grave ou inquiétant. Néanmoins, elles peuvent avoir un impact émotionnel et social au quotidien en raison des conséquences qu’elles entraînent : anémie ferriprive, fatigue, essoufflement4, 21.

Comment savoir si vos règles sont trop abondantes ?

Si vous avez besoin d’utiliser un nombre anormalement élevé de tampons ou de serviettes, si vous avez besoin d’utiliser les deux à la fois ou s’il arrive que vos saignements tachent vos vêtements ou votre lit pendant la nuit15.

Il existe des méthodes permettant d’évaluer vos saignements.

Règles irrégulières

Dans le cas de fibromes sous-muqueux, le cycle est perturbé6.

Le cycle menstruel dure en moyenne 28 jours, et entre 24 et 35 jours, un cycle est toujours considéré comme normal8.

Les saignements anormaux se caractérisent par des règles qui durent plus de huit jours, par des cycles séparés de moins de trois semaines, par des saignements entre les règles (métrorragie)21.

Douleur pelvienne et sensation de pesanteur dans le bas ventre

Les fibromes peuvent causer une douleur ou sensation de pesanteur dans le bas ventre (en dessous du nombril), surtout s’ils sont volumineux. Ils peuvent également causer des douleurs dans le bas du dos9.

Douleur ou difficulté lors des rapports sexuels

En fonction de la localisation du fibrome ou des fibromes, certaines femmes peuvent ressentir une douleur pendant les rapports sexuels, ce qui est susceptible d’avoir un impact sur la qualité des relations4.

Envie fréquente d’uriner

Les fibromes qui appuient sur la vessie peuvent entraîner le besoin d’aller aux toilettes plus souvent que la normale. Vous pouvez avoir à vous lever au milieu de la nuit ou aller aux toilettes plus souvent pendant la journée11.

Constipation

Les fibromes peuvent également appuyer sur le gros intestin, ce qui peut causer une constipation et entraîner des douleurs pendant l’émission des selles11.

Être constipé signifie que vous n’allez pas à la selle régulièrement ou êtes incapable de vider complètement vos intestins16.

Difficulté à être enceinte ou infertilité

Parfois, les fibromes peuvent entraîner des difficultés à être enceinte ou causer une infertilité11.
Chez la plupart des couples en bonne santé, 92 % des femmes sont enceintes après 2 ans de rapports sexuels non protégés réguliers.

Selon l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS), un couple est dit infertile si la femme n’a pas réussi à être enceinte après 12 mois de rapports sexuels réguliers non protégés14.

L’infertilité peut être due à des fibromes très volumineux ou sous-muqueux, qui se développent dans la cavité de l’utérus. En fonction de leur type et de leur taille, les fibromes peuvent parfois empêcher un ovule fécondé de se fixer à la paroi de l’utérus, et peuvent même bloquer les trompes de Fallope, rendant la grossesse difficile11.

Dans certains cas, les fibromes peuvent également entraîner des complications pendant la grossesse, pour la mère et l’enfant, augmentant le risque de fausse couche. Ils peuvent également causer des problèmes pendant l’accouchement11.

4. Zimmermann A et al. Prevalence, symptoms and management of uterine fibroids: an international internet-based survey of 21,746 women. BMC Womens Health 2012;12(6):1–11. 9.

6. Munro MG, Critchley HO, Fraser IS. The FIGO classification of causes of abnormal uterine bleeding in the reproductive years. Fertil Steril 2011;95(7):2204–2208.e3.

7. E vans P et al. Uterine fibroid tumors: diagnosis and treatment. Am Fam Physician. 2007;75(10):1503–8.

8. De Tourris H, Magnin G et Pierre F. Le cycle menstruel et sa physiologie. Gynécologie Obstétrique. Masson 7e Ed. Paris;2000 p. 25–32.

9. Koskas M et al. Place des traitements médicaux : indication, durée, efficacité, chez la femme porteuse de fibromes utérins symptomatiques en période d’activité génitale. J Gynécologie Obstétrique Biol Reprod 2011;40(8):858–74.

11. Gupta S et al. Clinical presentation of fibroids. Best Pract Res Clin Obstet Gynaecol 2008;22(4):615–26.

14. Zegers-Hochschild et al. ACMART and WHO revised glossary of ART terminology, 2009.

15. Highman et al. Assessment of menstrual blood loss using a pictorial chart, British Journal of Obstetrics & Gynaecology 1990 ; 97 : 734-739.

16. Piche T, Dapoigny M, Bouteloup C. Recommandations pour la pratique clinique dans la prise en charge et le traitement de la constipation chronique de l’adulte. Gastroenterol Clin Biol 2007;31:125-135.

17. Downes E and al. The burden of uterine fibroids in five European countries. Eur J Obstet Gynecol 2010;152(1):96-102.

21. http://www.e-sante.fr/saignements-feminins-reagissez-promptement/actualite/1334

Les informations contenues dans ce site ont pour objectif de vous renseigner sur les fibromes utérins. Si vous vous sentez concernée, demandez conseil à votre médecin.

En cliquant sur ce lien hypertexte, vous quittez le site « actionfibrome.fr » pour vous diriger vers un site extérieur du site « actionfibrome.fr ». Le propriétaire du site « actionfibrome.fr » décline toute responsabilité quant à l’exactitude et au contenu de cette ressource en ligne. Pour plus d'information au sujet des liens hypertextes, consultez les conditions générales d'utilisation.


OK